Dans la continuité…

2015

2014 a été pour moi l’année des doutes.

J’étais persuadée que je ne méritais rien de ce qui m’arrivais. Et lorsque je me comparais aux jeunes femmes de mon âge, je me flagellais car je ne faisais pas « aussi bien qu’elles ». Talk about self-esteem and self-confidence ! Je crois que j’ai passé l’année sans vraiment me rendre compte de la chance que j’avais.

Quelques semaines seulement après la fin de mes études, j’ai trouvé un emploi stable dans mon domaine avec des employeurs hors pair qui m’ont accompagnée et soutenue tout au long de mes démarches. La comptable de l’entreprise leur avait d’ailleurs déconseillé de m’embaucher compte tenu de la procédure spécifique à mon cas. Rien de personnel ou de méchant, elle cherchait simplement à préserver les intérêts de l’entreprise, ce que je comprends parfaitement. Grâce à cet emploi et ce que j’ai réussi à épargner, j’ai pu réaliser avec ma famille un rêve de longue date et je prévois d’en réaliser beaucoup d’autres. J’ai emménagé dans mon appart. J’ai voyagé, découvert de nouveaux endroits et beaucoup d’autres choses encore.

Mais voilà, ce n’était pas assez pour contre-balancer avec les doutes. Pas assez. Pour moi, je ne faisais pas aussi bien ou mieux que X qui a décroché un nouveau contrat important. Ou pas aussi vite que Y qui réussissait encore et encore; oubliant qu’il leur avait fallu de nombreuses années de travail (et de désillusions) avant d’en arriver là.

Même s’il n’y a rien de mal à s’inspirer du parcours des autres, la vie n’est pas une compétition. Il me suffit de m’atteler à rendre la mienne conforme à mes objectifs. Tout le monde croyait en moi et voyait mon potentiel, sauf moi. Le doute, cette plaie ! Heureusement, je suis bien entourée.

D’abord, par ma Star ultime, la Reine-Mère de mon cœur, qui soutient tous mes projets même quand elle ne comprend pas toujours l’idée. L’amour d’une mère ne s’éteint vraiment jamais. J’espère vraiment que la surprise que je lui prépare cette année lui fera plaisir. Elle le mérite et bien plus encore.

Et puis, les nombreuses personnes rencontrées ici et là qui sont devenues des ami(e)s (coucou Béné 😘 !) et me remettent les idées en place quand je broie du noir. Sans compter les amitiés qui durent depuis toujours et dont les liens ne faiblissent pas, bien au contraire.

C’est seulement à la fin de l’année que je réalise à quel point je suis chanceuse et bénie. Que je mérite tout ces moments de pure joie et que les peines et les tests sont là pour me fortifier et me préparer pour la suite.

La suite logique est donc le passage à l’action. Je compte bien faire de mon mieux pour atteindre mes objectifs et vivre 365 jours intenses. 2015 sera l’année où j’ose !

Laisser un commentaire