Le Bullet Journal : mon avis après 1 an d’utilisation

Le Bullet Journal, Kézako ?

Je ne compte plus le nombre d’agendas et planners que j’ai achetés, utilisés pendant quelques semaines puis oubliés sur une étagère chez moi. Les solutions digitales ne donnant pas de résultats plus probants, je m’étais faite à l’idée d’avoir mille listes et post-its un peu partout. Puis, je suis tombée sur le Bullet Journal.

 

Créé en août 2013 par Ryder Caroll, le Bullet Journal est un système d’organisation et de planification personnalisé. Ryder le définit comme un « système analogue conçu pour l’ère digitale; qui permet de retracer le passé, organiser le présent et planifier le futur ».

Je dis « personnalisé » car le système est totalement « customisable », se modifie et s’adapte aux  besoins et envies de chacun. C’est cet aspect DIY du Bullet Journal qui me plait le plus : cette liberté de refaire en partie ou totalité une page sans avoir la contrainte d’un design prédéfini. Comme le dit Karolina du blog Journaling Addict, « l’avantage du Bullet Journal est qu’une fois qu’on a compris le concept, on peut le personnaliser à l’infini ». C’est le système qui s’adapte à moi, et non plus l’inverse. Et ça, ça change tout.

montly-log-original

 

Contrairement à ce que l’on peut penser en tombant sur les différents groupes Facebook, épingles Pinterest et challenges Instagram, un carnet et un stylo suffisent amplement pour commencer un Bullet Journal. Il n’est pas nécessaire d’avoir un doctorat en créativité et dessin pour se lancer. Le système original, que Ryder utilise toujours d’ailleurs, est on ne peut plus simple :

KEYS (ou Légende)

key-bujo
Source : Mon Carnet Déco

L’ensemble des légendes et symboles utilisés dans un Bullet Journal. Pour ceux qui débutent, je recommande de commencer avec les KEYS du système original puis de faire évoluer  (ou pas). Pour ma part, après les avoir essayés quelques temps, j’ai choisi de faire les miens, mieux adaptés à ma personnalité et mes besoins.

INDEX (ou Sommaire)

Source : Boho Berry
Source : Boho Berry

L’Index, qui est une sorte de sommaire, permet de retrouver les différents éléments du Bullet Journal au fil des pages. Il est ainsi plus facile de retrouver les mois, les collections et autres pages au moment d’archiver les carnets de notes.

FUTURE LOG (Planification Future)

Source : inconnue
Source : inconnue

Le Future Log permet de planifier sur plusieurs mois. On peut y noter les rendez-vous et actions à faire dans les mois à venir. Un rendez-vous chez le dentiste dans 2 mois et un évènement dans 5 mois ? Hop, dans le Future Log ; ainsi le moment venu, on peut les inscrire dans la To-Do liste du mois correspondant.

MONTHLY LOG (Planning Mensuel) et DAILY LOG (Planning Quotidien)

Source : Violette Factory
Source : Violette Factory

Le cœur même du système puisqu’il s’agit ici de lister toutes ses tâches et objectifs du mois dans le Monthly Log et s’y référer au moment de faire sa To-Do liste quotidienne (Daily Log). Pour ma part, j’ai choisi une organisation différente. J’utilise les Weekly Log (Planning Hebdomadaire). Je préfère avoir une vision d’ensemble de la semaine pour mieux m’organiser. Les Weekly Log ne font pas partie du système original mais c’est une excellente alternative : le Monthly ne me suffit pas et je trouve les Daily vraiment redondants et chronophages. Chaque dimanche, je prends 10 minutes pour préparer la semaine à venir et je peux me concentrer sur ce que j’ai à faire au quotidien.

S’approprier le système

J’ai lu quelque part qu’il faut en moyenne 6 mois pour trouver le Bullet Journal qui nous convient. Six mois pour s’inspirer et tester différentes idées. J’ai passé le cap des 6 mois et je pense avoir atteint le « Planner Peace », être totalement à l’aise avec son Bullet Journal, accepter ses beautés et imperfections.

Ce qui me frappe le plus avec ce système, c’est la communauté qui s’est créée autour et continue de grandir chaque jour un peu plus. Sur Facebook, Instagram, Pinterest et autres blogs, vous trouverez une multitude d’inspirations pour créer VOTRE BuJo. Parce qu’il s’agit ici de trouver ce qui s’accorde le mieux à votre personnalité, votre disponibilité et votre (absence de) créativité.

J’ai découvert le Bullet Journal, un peu par hasard, en janvier dernier sur Youtube après une énième vidéo sur le minimalisme et l’organisation. C’était une vidéo de Kara Benz alias Boho Berry. J’ai TOUT DE SUITE accroché. Deux semaines et cinquante vidéos plus tard, j’ai sauté le pas, acheté un Leuchtturm1917 (prononcé loïcheteurm en anglais/français et loïcktourm en allemand) et j’ai commencé l’aventure Bullet Journal. Après une période de frénésie boulimique, mon engouement a baissé, j’ai délaissé mon carnet de notes; mais apparemment c’est normal (cf. cet article de Tiny Ray of Sunshine : The 8 Stages of The Bullet Journal Addiction)

Je pense que si j’ai autant adhéré à ce système, contrairement aux autres, c’est parce qu’à ce moment j’avais BESOIN d’être organisée, c’était devenu une nécessité. Et surtout, la flexibilité du système m’a conquise. En plus d’offrir une totale liberté de création et créativité, le BuJo me permet de rassembler TOUS les carnets dont j’ai besoin pour m’organiser en un seul endroit : brainstorming, agenda, gestion de projets professionnels ET personnels, etc. J’ai cependant décidé de dédier un BuJo spécifique à un projet colossal qui va m’occuper pendant plusieurs mois (je vous en parle bientôt).

Bref, le BuJo m’aide énormément et m’a appris beaucoup sur moi-même depuis la première utilisation. Et je compte bien continuer vu les résultats obtenus.

Mes essentiels pour le Bullet  Journal

Comme je l’ai déjà dit plus haut, on n’a vraiment besoin que de deux choses :

  • Un carnet de notes; n’importe lequel fera l’affaire.
  • Un stylo.

Voilà, c’est tout. Le reste n’est que plaisir et fantaisies. Que l’on utilise un carnet fait soi-même ou un Moleskine ou un Leuchtturm1917, le plus important est de prendre plaisir à l’ouvrir pour atteindre ses objectifs. Maintenant que c’est dit, voici ce que j’utilise et pourquoi :

  • un Leuchtturm1917 format A5 pour sa couverture rigide avec son élastique et ses pages numérotées. Etant donné que je trimballe mon BuJo PARTOUT avec moi, j’ai besoin qu’il puisse tenir le choc sur la durée. La couverture rigide est donc parfaite pour moi. Et pour avoir numéroté à la main un autre carnet de notes, je ne peux qu’apprécier les pages pré-numérotées du Leuchtturm1917. Pour mon premier BuJo, j’avais choisi celui avec les pages à carreaux ; et même s’il est bien, j’ai décidé de changer pour un Leuchtturm à pointillés pour la nouvelle année.
  • des stylos Staedtler pour ajouter de la couleur dans mon BuJo. J’ai un peu de mal avec le monochrome ; grâce à mes Staedtler, je peux égayer mon BuJo avec quelques touches de couleur. Le pack de 10 stylos me suffit amplement.
  • une règle et deux stylos : noir et bleu

Mes essentiels à portée de main, il ne me reste plus qu’à faire mon planning et mes collections.

Mon premier bilan avec le Bullet Journal

J’ai pu noter une amélioration certaine dans mon organisation et ma productivité, tant sur le plan personnel que pro (j’utilise une version “allégée” pour mes tâches au boulot). Pêle-mêle :

  • je fais un meilleur suivi de mes activités et projets
  • j’ai la sensation de tout contrôler tout en apprenant à lâcher du lest par moment (et ça, pour la Control Freak que je suis, c’est le bonheur)
  • je gagne du temps (et de l’argent ! eh eh)
  • ça m’aide à développer ma créativité
  • j’anticipe mieux les tâches, projets et évènements à venir
  • j’ai l’esprit plus léger, libéré des nombreuses idées, pensées et questions qui me passent par la tête. Les écrire me permet de mieux les appréhender (Mind full VS Mindful)
  • j’ai intégré une communauté bienveillante où l’entraide est permanente
  • ça facilite ma transition vers le minimalisme et la consommation bio / écologique
  • petit plus : je fais un meilleur suivi de mes finances (je vous en parle plus en détails dans un prochain article).

Je n’ai donc QUE des commentaires positifs sur le Bullet Journal; mon collègue peut témoigner de mon engouement quasiment ‘fanatique’ ^_^

Bref, une année riche d’enseignements s’achève et une autre remplie d’espoir arrive à grands pas. Après tout ces mois d’expérimentations, j’entame sereinement la nouvelle année, prête à tenter de nouvelles expériences et apprendre de nouvelles choses.

 

Recommandations de lecture :

OFFICIELS :

SITES EN ANGLAIS :

SITES EN FRANÇAIS

 

Et vous, connaissez/utilisez-vous ce système ?  Qu’en pensez-vous ?

2 Commentaires

  1. […] avoir fait le Bilan de ma première année de Bullet Journal, il est désormais temps pour moi de préparer mon BuJo pour […]

  2. […] Crédit: andresiamegneng.com Lien: bullet-journal-avis-organisation-planner […]

Laisser un commentaire