Coupe menstruelle : mon avis après 1 an de test

coupe-menstruelle-cover-avis-test

Alors… Le sujet du jour implique nécessairement que je parle de règles, muqueuses vaginales, hygiène intime et tout un tas de sujet que l’être humain en général déteste aborder en public. Un sujet quasi tabou en société, qui met mal à l’aise. Bref, aujourd’hui, on va parler des règles, et plus précisément, de la coupe menstruelle.

Coupe menstruelle, kézako ? Comment ça marche ?

coupe-menstruelle-pose-wikihow
© WikiHow

La coupe menstruelle est un « dispositif de protection hygiénique féminine utilisé lors des menstruations ». Fait en silicone médical, c’est un réceptacle en forme de cloche qui permet de recueillir les règles qui s’écoulent de l’utérus. Il existe plusieurs techniques permettant de placer sa Cup dans son vagin et obtenir l’effet ventouse nécessaire à son maintien. On peut la trouver dans certaines pharmacies, dans les supermarchés spécialisés bio ou sur internet.

La première fois que j’ai entendu parler la Cup, c’était sur Twitter, où deux jeunes femmes discutaient du sujet. Quelques recherches sur le site EasyCup m’ont permis d’en apprendre davantage.  Je commençais ma transition vers le Zéro Déchet/ Minimalisme / Consommation Responsable, et c’est vrai que pour l’hygiène intime je n’avais pas grand chose. J’ai donc voulu tester… Mais sans jamais m’y mettre. C’est plusieurs mois plus tard (en réalité, 1 an il me semble…) que j’ai franchi le pas. J’ai commandé ma première coupe menstruelle !

 

Mais bon sang, pourquoi tu t’infliges ça ?

Je vous recommande *vivement* cet article de Nathalie Shure : Why it has taken the menstrual cup so long to go mainstream. Article très bien documenté et recherché, elle y explique pourquoi et comment tout est fait pour qu’il n’y ait pas d’innovations dans l’indutrie des protections hygiéniques.

Mais pour revenir à la question,  plusieurs raisons m’ont poussée à adopter la coupe menstruelle :

  • Utiliser un produit non toxique et « safe » pour ma santé. On sait désormais que certaines protections intimes classiques, tampons et serviettes hygiéniques, contiennent des substances toxiques (voir cet article). Et les fabricants ne sont pas tenus d’indiquer la composition de leur produits. En outre, les tampons laissent des fibres à l’intérieur du vagin. Et je ne parle même pas du Syndrome du Choc Toxique (voir ici et ici).

 

  • Réduire ma production de déchets pour les protections hygiéniques. On ne réalise pas forcément mais l’industrie des produits hygiéniques est un secteur très polluant. En moyenne, une femme produit plus de 28 tonnes de déchets hygiéniques tout au long de sa vie (voir cet article). Loin de moi l’idée de vouloir culpabiliser celles qui ne peuvent / veulent pas changer de méthodes. Chacun(e) fait ce qu’il/elle peut/veut avec ce qu’il/elle a. Pour moi, passer à la coupe menstruelle était le choix évident. J’ai choisi de m’attaquer à ce domaine, en plus de ce que je fais à d’autres niveaux, pour aider à préserver l’environnement. En outre, les protections classiques, généralement à utilisation unique, peuvent mettre des siècles à se dégrader dans l’environnement. A contrario, vous pouvez utiliser votre coupe menstruelle plusieurs années (jusqu’à 10 ans) et certaines sont biodégradables.

 

  • Faire des économies significatives. Je vous mets une illustration qui sera beaucoup plus parlante. Vous pouvez aussi lire cet article ou celui-ci  :

coupe-menstruelle-economie

Mais du coup, t’en penses quoi ?

Eh bien, j’en suis satisfaite. Au quotidien, c’est très pratique à utiliser : je la nettoie avec un savon non moussant, je la place et la vide quand c’est nécessaire puis je la range à la fin.

Sauf que :

  • Tu peux garder la Cup jusqu’à 12h sans la changer. Ça doit être vrai pour certaines, mais je dois vider la mienne toutes les 2h ou 4h. Sauf la nuit, où elle tient jusqu’au matin.
  • Les Cups Taille 1 c’est pour les nullipares. Pour ma part, j’ai testé 2 Cups avant de trouver la bonne. La première était une Taille 1, je ne me rappelle plus la marque. Bien qu’étant nullipare, cette taille ne me convient pas. La Cup se remplissait en 30 minutes :'( ! J’ai donc changé pour un Taille 2 de Lamazuna, car flux très abondant. Bonne taille mais pas assez rigide, elle ne se dépliait pas une fois placée. J’ai d’ailleurs failli laisser tomber et retourner aux serviettes classiques. J’ai néanmoins acheté une troisième Cup, Taille 2 de LunaCopine dans un magasin Biocoop. Et depuis, tout se passe bien.
  • Zéro fuite ! C’est vrai, je peux sans problème aller à la piscine ou faire du sport. La Cup recueille bien le sang à la sortie de l’utérus, donc pas de risque d’oxydation, donc pas d’odeur et zéro fuite. Ou presque. En vérité, les fuites se produisent quand ma Cup est pleine. Cependant, quelques rares fois, j’ai de petites fuites alors que ma Cup est à moitié vide. Je me dis que peut-être j’ai dû mal la placer à ce moment. Du coup, j’envisage de prendre des serviettes hygiéniques réutilisables pour ces rares occasions.
  • Tu la places 1,2,3, easy-peasy ! Ben en fait, pas vraiment. Il faut beaucoup de pratique et de tests avant de trouver la bonne méthode. La bonne méthode étant celle qui te convient ! Il y a plusieurs techniques de pliage et d’insertion. Pour moi, celle qui fonctionne est le pliage en C. Une fois pliée, il est recommandé de tourner la Cup à l’intérieur, en pinçant la tige, afin de faciliter son ouverture. Et si la tige vous gêne, car trop longue, n’hésitez pas à la raccourcir un peu.

coupe-menstruelle-pliage

Pour résumé, la coupe menstruelle :

– c’est très pratique et économique

– respectueux de l’environnement et de ta santé

– t’aide à découvrir ton corps et comment il fonctionne

– ne gêne pas ! Comme un tampon, elle se fait oubliée une fois bien en place jusqu’à ce qu’elle soit pleine.

– je recommande ! En moyenne, elle coûte entre 15 et 25€ selon les marques choisies. Et en moyenne, vous utiliserez entre 3 et 5 Cups au cours de votre vie.

Et si vous n’êtes pas à l’aise, ne vous forcez pas. Comme alternatives écologique et/ou économique, vous avez les serviettes hygiéniques réutilisables ou les serviettes et tampons bio.

 

==> Un peu de lecture <==

Eco-gynécologie : le cas de la cup et du stérilet 

Comment mettre et retirer une coupe menstruelle

Tampons et serviettes, à la poubelle : j’utilise une coupe menstruelle

Une année avec la Cup Menstruelle

[Vidéo] How to stop your menstrual cup from leaking

[Vidéo] Tampon, notre ennemi intime

[Vidéo] De quoi sont fait les tampons et serviettes hygiéniques ?

Laisser un commentaire