Quand In’oya a sauvé ma peau…

Je trouve qu’il y a très (trop) peu de marques de cosmétiques qui prennent en compte les particularités des peaux noires. Même si je n’ai pas trop à me plaindre, ma peau n’étant pas problématique, je peine à trouver quelque chose qui réponde à mes besoins. En France, je ne connais que trois marques de cosmétiques spécialisées dans le soin pour les peaux noires. Et j’ai pu tester IN’OYA, l’une de ces marques, pendant (et depuis) mon voyage au Kenya avec Le Sisterhood.

Les produits Mon Eau Micellaire, Ma Mousse Nettoyante et Mon Gel Nettoyant font partie de la gamme de nettoyants CLEAN’OYA. La marque promet un nettoyage du visage avec des formules qui respectent la peau. Les produits sont développés pour prendre soin spécifiquement des peaux noires et mates; c’est assez rare pour le souligner. J’ai testé chacun des produits nettoyants pendant mon séjour au Kenya et à mon retour, pour éprouver leur efficacité sur une période prolongée. Et je dois dire que j’ai été agréablement surprise.

Pour information, j’ai la peau très sèche. Quand je cherche un produit pour ma peau, je regarde principalement celui avec l’indice d’hydratation, si on peut l’appeler ainsi, le plus fort. Mes attentes sont donc souvent très élevées. Et en général, les mousses et eaux micellaires assèchent encore plus ma peau. C’est pour cette raison que j’alterne entre gel (hiver) et lait (été) nettoyant. Mais je n’ai pas eu cet effet asséchant avec l’eau micellaire et la mousse IN’OYA. Par exemple, un matin à Lamu, j’avais nettoyé mon visage avec l’eau micellaire et, pressée d’aller manger, j’ai oublié de mettre ma crème hydratante. Eh ben, ça ne m’a pas gêné plus que ça. A girl loves that kind of results !

Évidemment, des trois produits, mon préféré a été le gel nettoyant que je continue d’ailleurs d’utiliser plus de deux mois après. Il nettoie parfaitement ma peau, je n’ai pas de sensations de tiraillements après l’avoir utilisé et l’odeur, très légère, disparait assez rapidement.

Et le dernier produit est clairement celui que j’ai préféré, trimballé partout dans mon sac à dos pendant le voyage et hâte de réutiliser cet été : Mon Fluide Solaire, SPF 50.

Je pensais, à tort, qu’étant dotée d’un fort taux de mélanine, je n’avais nullement besoin de protection solaire pour ma peau. A Dakar, j’ai bien appris ma leçon; un an après, j’avais encore les traces des brûlures sur ma peau. Je ne comptais donc pas commettre la même erreur au Kenya. Et la protection solaire d’IN’OYA a tenu ses promesses. Je l’ai tellement aimé que je l’ai utilisé p-a-r-t-o-u-t pendant le séjour :

A la piscine du Wildebeest Eco Camp

Dans mon sac à dos, pendant notre exploration de Nairobi

Au Parc Amboseli, avec le kilimandjaro en arrière-plan

Et surtout, au bord de la piscine à Lamu 🙂

Bref, vous l’aurez compris, je m’en suis servi pendant tout le séjour et je compte bien en remettre une couche cet été. Je crois que ce Fluide va devenir mon point de comparaison pour les autres protections solaires.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.