VOYAGE – Une semaine à Bali

I know, it has been a little over five months since I came back from Bali. But your girl was having multiple life crisis and had not the mental space to do other things but survive…

Bali, le paradis ?

Bali est sans aucun doute un des plus beaux voyages de ma vie. Je le place facilement dans mon top 5, pour le moment.

Si vous me suivez sur Instagram, vous savez que j’y suis allée dans le cadre d’une retraite avec Les Rendez-Vous SeksCare. J’y étais en tant que Consultante de voyage personnalisé (aka j’organise la logistique pour un voyage sur-mesure en fonction des besoins et demandes des clients), mais cela ne m’a pas empêchée de profiter pleinement de ce voyage.

Aeroport-Denpasar-Bali

Après une escale à Singapour, nous sommes arrivées à l’aéroport de Denpasar en fin de soirée. Les formalités administratives réalisées, les voitures de la villa pour notre transfert depuis l’aéroport nous attendaient à la sortie. Je vous avoue que j’étais tellement épuisée par les 15h de vol que j’ai dormi pendant le trajet jusqu’à notre villa.

Bienvenue à la Villa Mana

Plusieurs mois de travail enfin matérialisés devant mes yeux. La Villa Mana est encore plus belle en vrai.

Spacieuse et au calme, La Villa Mana comprend 7 chambres, dont 1 chambre avec plusieurs couchages (lits superposés), idéale pour les enfants. Le staff, composé d’une dizaine de personnes (Responsable d’équipe aka notre contact privilégié, le chef de cuisine, le personnel et les agents de sécurité) était aux petits soins avec nous. On avait à peine le temps de descendre prendre le petit-déjeuner (qui était succulent à souhait) que déjà ils avaient refait les chambres et tout nettoyé. C’était la Dolce Vitta H24.

Est-ce que je vous ai parlé des esthéticiennes qui venaient à la villa nous pomponner ? Car les massages à 8€, la manucure / pédicure à moins de 15€ et autres, ont presque réussi à me faire rester à Bali. Je n’avais plus du tout envie de rentrer. Pour quoi faire ?! Cette sérénité pendant le séjour, n’avoir pas à gérer les tâches ménagères du quotidien (penser aux repas et cuisiner, faire le ménage, etc.), se faire dorloter, c’est à cette vie que j’aspire à chaque fois que l’envie me prendra.

En plus des ateliers prévus par Les Rendez-Vous SeksCare , nous avons participé à plusieurs autres activités.

Visite du Lempuyang Temple :

Plus connu pour sa très célèbre Porte du Paradis, le Lempuyang Temple regroupe en réalité 7 temples sacrés. Je ne me rappelle plus le tarif d’entrée. De mémoire, ça devait être 10€ l’entrée + le prix du sarong. Il est obligatoire de se couvrir les jambes et les épaules afin de visiter le Temple. L’accès est également interdit aux femmes pendant leurs règles. Il faut en moyenne 4 à 5h pour effectuer la visite complète, mais la plupart des touristes s’arrête au premier temple pour y faire LA photo souvenir à la Porte du Paradis. La file d’attente est longue pour avoir le Saint Graal. Pour ma part, je n’en ai pas fait.

Grosse déception en découvrant qu’en fait : 1) il n’y a pas d’eau à la Porte du Paradis. Il s’agit d’un effet d’optique en plaçant un miroir sous l’objectif au moment de prendre la photo; 2) l’autre côté de la Porte ne donne pas sur le vide; il y a des escaliers pour retourner à l’entrée du Temple.

L’art balinais au ARMA Museum :

Situé à Ubud, l’ARMA Museum regroupe de nombreuses collections d’arts traditionnel et contemporain balinais. Nous avions réservé un cours privé de danse traditionnelle balinaise pour nous imprégner un peu plus de la culture si riche de l’île.

Pendant 2h, nous avons essayé au mieux de reproduire les mouvements de base, en coordonnant doigts / main, hanches, pieds et tête / yeux. Beaucoup de fous rires et de satisfaction lorsqu’on a pu refaire toute la chorégraphie. Après le cours, nous avons visité le musée (l’accès au musée était inclus dans la réservation de notre cours) et profité du cadre reposant de l’espace.

Le surpassement de soi au Tegalalang Terrace

Ô joie, merveille et splendeur !

Parfois, un imprévu est la meilleure chose qui puisse arriver ! Le jour où nous avons visité Tegalalang Rice Terrace, nous avions une autre activité prévue. Mais grâce à notre chauffeur de bus, qui a bien fait son travail de commercial, on s’est dit « tant qu’à faire, on est déjà là, autant y aller ». Et je ne regrette pas notre décision car c’était une journée magnifique en souvenirs mémorables et dépassement de soi.

Avant de commencer la visite du lieu, nous avons fait une pause dans un coffee shop qui était prolongé par un balcon en verre au-dessus du vide. Et votre parente avait le vertige ! J’étais à deux doigts de l’hyperventilation. Heureusement, une des filles (merci A. <3 !) a accepté de me tenir la main pendant les 45 secondes interminables où je flottais dans le vide.

Oh ! Et aussi, j’ai voulu faire de la tyrolienne. Puis, une fois bien attachée et équipée pour mon trajet suspendue dans le vide, je n’avais plus envie d’en faire, trop effrayée. C’est donc avec 100% de peur que je me laisse pousser dans le vide. Et au final, j’ai beaucoup apprécié le voyage. Comme quoi, « do it scared, but do it ! ».

La descente de l’Ayung River en rafting

Je suis très sérieuse quand je dis que c’est probablement la meilleure activité de vacances de toute ma vie ! J’ai tellement apprécié que dès mon retour, j’ai cherché où je pouvais encore en faire. Je souris sur toutes les photos car pendant tout le trajet j’étais émerveillée et heureuse de faire cette activité.

Le cadre était somptueux, l’itinéraire choisi (niveau débutant) nous emmenait sous des chutes d’eau, sur des rapides, entre les arbres, etc. Nous avons salué les iguanes et fait la course pour savoir quel groupe arriverait en premier. On a tellement aimé qu’on était presque déçu que ce soit fini; on n’a pas vu l’heure passée.

Food, food everywhere !!!

Mon activité favorite en vacances est de découvrir la culture culinaire d’un pays / d’une région. Et Dieu, que j’ai été servie (pun not intended !) à Bali. De ce que j’ai pu voir, il n’y a pas une grande diversité de mets. Néanmoins ceux-ci sont bons à en baver. Je n’ai pas pris beaucoup de photos, trop occupée à manger, mais c’était vraiment délicieux, épicé comme j’aime.

J’y ai découvert le meilleur fruit du monde (après la mangue !!) : le fameux mangosteen (le mangoustan !) qu’on achetait et consommait dès qu’on en avait l’occasion. Pour vous dire, on en a acheté au duty-free avant d’embarquer 😀

Alors, Bali c’est safe pour les Noir.e.s ?

De mon expérience, en tant que Femme Noire, Bali est safe. Nous n’avons eu que de très bons échanges avec les locaux. Ils étaient tous à l’écoute, très attentionnés et pédagogues, ils nous aidaient du mieux qu’ils pouvaient.

Les seuls incidents que nous avons eu pendant le voyage venaient de membres d’un certain peuple que nous avons croisés pendant notre voyage. Les plus marquants étant à l’arrivée, lorsque l’un d’entre eux nous a demandé si nous étions des athlètes américaines en déplacement pour une compétition (lol) ou un couple qui a cru que nous étions un groupe d’artistes. Car des Femmes Noires ne peuvent pas simplement être en vacances dans ce genre d’endroits ! Ou encore ce monsieur qui, exaspéré car j’attendais ma valise devant lui, m’a prise par les épaules et m’a poussée pour mieux voir le tapis à bagages.

Mais l’incident qui a presque failli entacher ce magnifique séjour s’est produit au retour, pendant l’escale à Singapour. La principale concernée, Saran, raconte toute la scène sur son blog. Ça nous a tendu les nerfs alors qu’on venait de passer une magnifique semaine à Bali.

Bref. Bali était magique et j’ai déjà prévu d’y retourner pour découvrir encore plus cette belle île.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.