La mode, la mode, la mode

Le week-end dernier, je n’ai pas cherché à être productive (ce qui sera probablement le sujet d’un autre article). J’avais quelques courses à faire mais à part ça, rien de prévu et je n’ai pas cherché à combler ce temps libre par des tâches soudainement devenues importantes. Entre deux épisodes du Monde Incroyable de Gumball et Total Rénovation : Frères en Affaires, j’ai pu me me mettre à jour des dernières Fashion Weeks.

Même si j’ai effacé tous les articles sur le sujet, j’écrivais beaucoup sur la mode au début de ce blog. Je faisais des articles récaps sur les défilés, donnais mon avis sur les streets looks observés en marge de défilés dans le trio magique Paris – Londres – New York. Je connaissais toutes les IT girls du moment, je suivais l’évolution des mes chouchous. J’avais même mes créateurs favoris et je faisais les paris sur les nouveaux designers. Bref, je suivais de près l’actualité du monde de la Mode. Même si je n’écris plus dessus, je suis toujours aussi fan.

Ce week-end, j’ai pu voir que les choses n’ont pas beaucoup changé. Je crie toujours aussi fort quand je vois un look qui me plait, cette sensation dans la poitrine de voir la tenue qu’il manque à ma vie; même si c’est 5 fois d’affilée dans le même défilé 😀 ! Néanmoins, même si les émotions provoquées par une tenue pour laquelle j’ai les yeux en forme de cœur sont les mêmes, mon rapport à la mode a beaucoup changé depuis le temps. Avec l’âge vient la sagesse je suppose.

Je regardais toutes ces magnifiques robes, que je me notais mentalement d’acquérir un jour, et je me demandais si c’était encore la bonne stratégie que de les acheter. Vu qu’il s’agit de pièces qu’on est censé porter qu’une seule fois lors de grandes occasions, pourquoi claquer autant d’argent dans leur achat si par la suite elles prendront la poussière au fond de mon dressing ? J’aime que mes vêtements puissent être portés plusieurs fois, longtemps et de pouvoir faire plusieurs combinaisons. Toutes les pièces dans mon dressing doivent pouvoir être mixées entre elles. C’est pour cela que je n’hésite pas à mettre le juste prix pour avoir des pièces de qualité et intemporelles. Et pour les très grandes occasions, celles où je veux vraiment être extravagante à souhait et mettre les fameuses paillettes dans vos vies, je préfèrerais avoir recours à de la location.

Il me semble que c’est déjà ce que font les célébrités; elles se font prêter des bijoux, accessoires et vêtements, soigneusement sélectionnés par leurs stylistes, puis les rendent une fois l’évènement terminé. Compte tenu de mes goûts portés sur les pièces haut de gamme et que je veux dépenser de manière raisonnable, cette stratégie est celle qui me convient le mieux. Et pour les pièces du quotidien, je suis parfaitement à l’aise avec l’idée de les acheter en friperies, donc d’occasion, ou sur les sites de déstockage.

Par exemple, aux dernières soldes, j’ai refait ma garde-robe en achetant principalement sur deux sites : Mango Outlet et The Outnet. Le premier n’est pas vraiment à présenter puisqu’il s’agit du site de déstockage de Mango. Le deuxième quant à lui est un site de fins de saison et anciennes collections de marques de luxe. En profitant des codes promo et différents avantages, on peut avoir jusqu’à 85% de réductions !

Ce qui me fatigue pour le moment avec les produits de seconde main et les friperies, c’est le temps que ça demande de trouver la bonne pièce à la bonne taille. Mais je pense que c’est comme tout : ça demande du temps au début, pour s’habituer et une fois qu’on a le truc, c’est beaucoup plus facile. Par contre, il y a des éléments pour lequel j’ai encore beaucoup de mal à les acquérir d’occasion. Les sous-vêtements, bien entendu, mais aussi la literie, le linge de lit et de bain.

Au fond, je pense que c’est mon rapport à la propriété qui a changé. Non seulement pour la mode, mais pour d’autres domaines également. Mon prochain ordinateur sera à priori un MacBook reconditionné (merci A-C pour le bon plan). Pour l’instant j’économise pour pouvoir l’acheter et que ça rentre dans mon budget. Ma première voiture, dès que j’ai mon permis, sera probablement une voiture d’occasion car j’ai juste besoin d’un véhicule qui me permette de me déplacer d’un point A à un point B dans de conditions décentes. Pour le reste, ça n’a pas beaucoup d’importance pour moi. Quant au Kelly d’Hermès, le sac ultime pour lequel j’étais prête à claquer 1 an de salaire s’il le fallait, il sera aussi pris en occasion. J’ai déjà trouvé quelques boutiques dépôts-ventes (ici, ici et ) où je pourrai en faire l’acquisition le moment venu à des prix relativement abordables.

Bref, tout ceci pour dire que j’aime les belles fringues.

Allez, c’était moi. A demain.

Tchüss,

2 Replies to “La mode, la mode, la mode”

  1. […] Jour 1 : L’art de (se) déconnecterJour 2 : A nos passions manquéesJour 3 : La mode, la mode, la mode […]

  2. […] qui vous emmènera dans un restaurant chic pour vous changer les idées car il sait que vous avez des goûts de luxe; cette personne qui acceptera de transformer son appartement en auberge le temps que vous en ayez […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.