Le soleil rayonnait à travers la vitre

Ce matin, mon réveil s’est fait en douceur. En me levant, j’ai eu envie de faire quelques étirements et me retrouver sur mon tapis de yoga m’a fait beaucoup de bien. D’une part, car je faisais travailler mes muscles, mon endurance et ma respiration. Et d’autre part, car j’ai pu définir une intention pour la journée.

« Efficience ». Utiliser les ressources à disposition pour la production d’un résultat positif. Le conditionnement du mental pour une journée pendant laquelle le travail effectué procurera beaucoup de satisfaction et de plaisir.

Ce matin, après mon moment Yoga, j’ai eu envie de porter cette jolie robe jaune que j’avais achetée en prévision d’un séjour sous le soleil. Elle fera sa première sortie sous les rayons du soleil francilien pendant ma pause sur ma terrasse.

La journée passe et je me trouve extrêmement productive. Je suis probablement stimulée et inspirée par ce nouveau podcast sur l’entrepreneuriat que j’écoute avec mon enceinte bluetooth offerte pour mon anniversaire. C’est d’ailleurs la première fois que je l’utilise. Je la trouve magnifique et ludique. Je suis très contente.

Je travaille tellement bien, de manière efficiente et rapide, j’ai coché tellement de cases de ma to-do list du jour que j’ai tout fait avant le début de l’après-midi. Je suis la première étonnée. J’avais l’impression qu’on était bien avancé dans la journée, mais il n’était que 14h. Je suis réellement étonnée de cette efficacité. J’ai même eu l’idée, grâce à une vidéo sur Youtube, pour peaufiner la stratégie pour TSAN’A. Je réfléchis depuis un moment à une problématique qui se pose quant à l’utilisation régulière et de manière suivie des WorkBooks. Je pense avoir trouvé une solution et je vais me pencher sur la question dans les prochaines semaines.

Entre deux tâches, je prends le temps de lever la tête et d’admirer le soleil qui rayonne à travers ma vitre. Je regarde le ciel bleu, les abeilles qui butinent entre les fleurs et les arbustes de mon petit jardin. Les branches et les tiges qui se balancent doucement au rythme du vent. Et je me dis que j’aimerais avoir beaucoup plus de journées comme celle-ci, une journée que j’ai faite à mon rythme. Une journée où je prends le temps de me lever et réveiller mon corps et mon esprit en douceur. Une journée où j’ai le temps de faire mes salutations au soleil, de réfléchir à mes objectifs à atteindre d’ici l’heure d’aller me coucher et d’admirer la nature.

Avoir le temps. C’est surtout ça. Depuis le début de ces vacances à domicile, je réalise à quel point je ne prends plus le temps de faire les choses et de les apprécier. Je suis toujours dans la course et je ne prends plus le temps d’apprécier mes petits bonheurs du quotidien. Une chose est sure, ce confinement m’oblige à réévaluer ce qui est important pour moi et me force à réfléchir à une organisation qui me convienne.

Allez, c’était moi. A demain.

Tchüss,

One Reply to “Le soleil rayonnait à travers la vitre”

  1. […] style de vieJour 17 : Quand on aura vieilli…Jour 18 : L’insouciance de l’enfanceJour 19 : Le soleil rayonnait à travers la vitreJour 21 : Les accidents de la vie, les bénéfices de […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.