Le plaisir d’un bon rouge à lèvres Lancôme

Ô qu’il est beau le monde de L’Oréal, Lancôme et Fenty Beauty !

J’ai une relation assez particulière avec le maquillage et les bijoux. Alors que les petites filles autour de moi portent des boucles d’oreille dès le plus jeune âge, ce n’est qu’à 19 ans que je suis allée chez un spécialiste pour me faire percer les oreilles. J’adore porter mes boucles d’oreilles; mais lorsque je les enlève, je peux faire des jours avant de me rendre compte que je n’en porte pas. Pareil avec les autres bijoux.

Pour mon anniversaire en 2014, j’ai reçu un collier avec un pendentif que j’aime beaucoup. Je l’ai porté non-stop pendant plusieurs années. Littéralement. Je ne m’en suis jamais séparé. Puis, un jour, je l’ai enlevé car je devais me faire masser, et je ne me suis rendu que je ne le portais plus que des semaines après. Je crois que je ne suis pas une personne à bijoux. Ou alors mon budget actuel ne me permet pas encore de me procurer les bijoux qu’il me faut. Ou alors ce détachement correspond davantage à mon style de vie minimaliste. Je constate d’ailleurs que les bijoux qui me plaisent le plus sont ceux qui sont simples mais ont ce petit twist qui les rend sophistiqués.

Néanmoins, c’est le souvenir de l’achat de mon premier rouge à lèvres qui m’a inspirée pour l’article du jour. Quand je dis premier rouge à lèvre, je ne compte évidemment pas les nombreux lip gloss à billes que l’on a toutes porté pendant notre adolescence et qui nous faisaient des lèvres huileuses.

Non, celui-là était un vrai rouge à lèvres de grande. Un rouge de Lancôme, un rouge vif comme je les aime. L’étudiante que j’étais avait décidé qu’il valait ses 27€ et je l’ai porté tous les jours après mon achat, jusqu’à ce que ma mère décide que c’était désormais le sien. J’en ai acheté d’autres par la suite mais je n’ai plus eu ce même coup de cœur qu’avec ce premier rouge à lèvre Lancôme. Je pense que je vais m’y remettre à la fin de ces vacances à domicile. Parmi mes premières sorties à la fin du confinement, il y aura certainement un tour à Sephora pour trouver mon deuxième meilleure rouge à lèvre. Il sera mon compagnon d’aventures pour cet été.

Allez, c’était moi. Je retourne m’appliquer du gloss Fenty Beauty. A demain.

Tchüss,

One Reply to “Le plaisir d’un bon rouge à lèvres Lancôme”

  1. […] rayonnait à travers la vitreJour 21 : Les accidents de la vie, les bénéfices de l’inattenduJour 22 : Le plaisir d’un bon rouge à lèvresJour 23 : Formation et apprentissage en […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.